La créance doit être :

  • certaine : dont l’existence actuelle est incontestable sur le fond
  • liquide : dont le montant est déterminé
  • exigible : dont la date de paiement est échue. Inversement, toute créance susceptible de se heurter à une contestation sérieuse est exclue de cette procédure, c’est-à-dire toute créance dont il peut être déjà établi qu’elle est privée de l’un au moins de ces trois critères, ainsi que toute créance litigieuse (autrement dit en cours de contestation judiciaire).