échange contact

Le non paiement d’une facture peut être gênant d’un point de vue commercial. En effet, comment faire en sorte de relancer efficacement un client, sans mettre en danger la relation commerciale ? Cela doit passer par la mise en place de process de relances amiables, autrement dénommé « phase de pré-contentieux » ou « recouvrement amiable ». Voici comment procéder, en 4 étapes :

1/ Avant la date d’échéance de la facture

Quelques jours avant la date d’échance de la facture, il est toujours opportun de décrocher son téléphone et d’appeler le client simplement pour lui rappeler que l’échéance approche. Cette démarche reste tout à fait « soft », et de ne pas vexer son client.  

Peut-on sincèrement se voir reprocher de bien gérer sa comptabilité et sa trésorerie ? 

2/ Après la date d’échéance, une première relance

L’échéance est passée, la facture est demeurée impayée. Il ne faut pas trainer. En effet, la densité du process de recouvrement amiable est gage d’efficacité.

La première relance, envoyée par courrier simple, devra faire rappel de l’entretien téléphonique évoqué plus haut, et comporter les mentions essentielles de la facture impayée : date / montant / références de la facture.

Cette première relance doit être adressée dans les 48h de la date d’échéance de la facture.

Vous pouvez télécharger gratuitement un modèle de mise en demeure en cliquant sur ce lien :

3/ Les relances téléphoniques, sms et mails

La facture est toujours impayée. Quelques jours après la première relance, il est nécessaire de prévoir un nouveau rappel, qui prendra la forme d’un sms si vous disposez d’un numéro de portable, et d’un appel à son contact ou au service « comptabilité fournisseurs » du client.

De plus, il est également intéressant de renvoyer une copie de la première relance, par mail cette fois.

4/ La mise en demeure

Le client n’a pas réglé. Il est temps d’adresser la mise en demeure (lien vers article mise en demeure).

Celle-ci sera adressée en lettre recommandée avec demande d’avis de réception, et devra indiquer un dernier délai (15 jours maximum) accordé au client pour le règlement de la facture.

La mise en demeure marque la fin de la procédure amiable.

Vous pouvez télécharger un modèle de mise en demeure gratuit ici.